Ferme de Félicité - Hameau de Marigny - 2 bis, Route du Chaos - 14400 Longues sur mer 02 31 21 75 31 - 06 67 52 39 96 info@ferme-felicite.fr

C’est en se distrayant qu’on retient le mieux. C’est la raison d’être de ce petit Quiz de 10 questions sur notre métier de producteur de cidres, pommeau, Calvados et autres spécialités traditionnelles de Normandie.

Amusez-vous

Cordialement

La Ferme Félicité

Résultats

-

Vous avez 7 bonnes réponses ou plus.

On vous attend à la Ferme Félicité pour discuter entre experts.

 

Aie !

Vous avez moins de 7 bonnes réponses, ce n’est pas grave on va parfaire vos connaissances, à bientôt à la Ferme Félicité

HD Quiz powered by harmonic design

#1. A propos de connaissances on parle de :

C’est le terme cidricole qui est employé

#2. La Normandie « paradis des pommiers », mais de combien ?

C’est 3 millions quand même

#3. Le pommier haute tige donne ses premières pommes après 10 ans et atteint sa pleine production à 15 ans. Il peut produire plus de :

C’est 70 ans

#4. Le pommier basse tige commence à donner des pommes après 4 ans. Il est en pleine production vers 8 ans. Il peut produire plus de :

C’est 30 ans

#5. Il existe 4 familles de pommes à cidre, trouvez l’intrus

L’intrus est “Aigres douces”

#6. Combien faut-il de kilos de pommes pour obtenir un litre de Calvados ?

On estime qu’il faut environ 18kg de pommes pour obtenir 13 litres de cidre à 5% vol., qui donneront ensuite 1 litre de Calvados à 70% vol.

#7. Quand commence la culture des pommiers à cidre en Normandie ?

Dès le XIIè siècle en Normandie, la culture des pommiers à cidre est encouragée par l’arrivée de nouvelles variétés de pommes riches en tanins en provenance de la Biscaye (Pays basque espagnol).

#8. Seule l’appellation générique Calvados autorise le choix entre les deux méthodes de distillation.

C’est “L’alambic à repasse et l’alambic à colonne”

#9. Selon l'appellation, le Calvados ne pourra être mis en vente qu’avant un vieillissement minimum de :

C’est : “2 à 3 ans”

#10. Une aventure régionale le "Pommeau" qui est un mélange de :

Avec le développement de la distillation dans l’ouest de la France à partir du XVIIè siècle, des exploitations familiales commencent à mélanger les jus de pommes à cidres (moût) à l’eau-de-vie de cidre pour en conserver la saveur tout au long de l’année.

Cette opération de mutage a longtemps reflété un savoir-faire domestique agricole avant de donner naissance à un apéritif régional.

Terminé